Quatuor Danel

Marc Danel, Gilles Millet (violons) – Vlad Bogdanas (alto) – Yovan Markovitch (violoncelle)

Fondé en 1991, le Quatuor Danel s’est d’emblée imposé sur la scène classique internationale avec des prix qui ne trompent pas. Grand Prix du disque, Diapason d’or, Choc du Monde de la musique, disque du mois du BBC Music Magazine, disque du mois du Fono Forum, Prix du Midem.

Connu pour l’intensité et la profondeur de ses interprétations, l’ensemble s’est imposé dans les grands cycles fondateurs du quatuor à cordes, de Haydn, Beethoven et Schubert à Chostakovitch et Weinberg. Une vision vivante du grand répertoire dont la fraîcheur n’a échappé ni à la presse ni au public. Une autre force du Quatuor Danel réside dans la collaboration étroite qu’il a su tisser avec les créateurs marquants de notre temps, comme Rihm, Lachenmann, Goubaïdoulina, Dusapin ou Bruno Mantovani.

 

Les compositeurs russes occupent une place de choix dans le répertoire des Danel. Ainsi ont-ils défendu les quatuors de Chostakovitch et en ont-ils enregistré l’intégrale, en 2005, pour le label Fuga Libera. Un coffret qui vient d’être réédité car il figure parmi les interprétions de référence du compositeur. Poursuivant sur leur lancée, ils ont ces trois dernières années enregistré l’œuvre injustement méconnue de son contemporain : Mieczyslaw Weinberg (chez CPO). Le Quatuor Danel en fera son cheval de bataille, les prochaines saisons.

La pédagogie et la transmission sont également au cœur de l’activité du Quatuor Danel. Depuis 2005, il est notamment en résidence à l’Université de Manchester où il poursuit un travail de fond avec les étudiants et des musicologues mondialement réputés.

Les Danel se produisent régulièrement dans les salles les plus prestigieuses : Concertgebouw et Muzikgebouw d’Amsterdam, Konzerthaus de Vienne et de Berlin, Wigmore Hall de Londres, Tonhalle de Düsseldorf, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Sapporo Concert Hall, Suntory Hall de Tokyo, Philharmonie de Saint-Pétersbourg, Musée d’Orsay, Opéra-Bastille et Philharmonie de Paris. Ils sont également bien présents dans les festivals, comme à Ottawa, Kuhmo, Cork, Schleswig-Holstein, Alpen Festival, Bregenz, Luzern, Festival Enesco, Biennale des quatuors à Paris, Festival de Fayence, du Lubéron ou de Montpellier…

Leurs partenaires sont autant de références indiscutables : les quatuors Borodine, Enesco, Brodsky, Talich ; les pianistes Jean-Efflam Bavouzet, Alexander Melnikov, Nelson Goerner, Frank Braley, Plamena Mangova, Claire Désert, Christian Ivaldi ; les altistes Vladimir Mendelssohn, Gérard Caussé ; les violoncellistes Tsuyoshi Tsutsumi, Trey lee, Pieter Wispelwey, Marie Hallynck ; les clarinettistes Sharon Kam, Jörg Widmann, et Pascal Moraguès ; les orchestres de la SWR (G) et de la RAI (I)…

Parmi leurs prochains projets d’enregistrement figurent dans l’immédiat les trois quatuors de Tchaïkovski et son Sextuor avec les membres du quatuor Talich, le Quatuor et le Quintette de Franck avec Paavali Jumppanen. A plus long terme, épinglons les derniers opus de Beethoven.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter